Projet karkar

L’association PSRI, vous présente l’opération d’artfunding* KARKARA  en faveur de la recherche contre le cancer .

 *Artfunding : Financement par le biais de l’art 


Comment participer ?

  1. Rendez-vous sur l’e-boutique de l’association PSRI (ici)
  2. Indiquez la quantité (Qté) de cube, « Acceptez les Conditions Générales de Participation » puis « Ajoutez au Panier » ou « Commander »
  3. Choisissez « un mode de paiement »
  4. Indiquez votre  e-mail valide (c’est à cette adresse que vous serez contacté sous 24h après votre commande pour nous communiquer les messages)
  5. Vérifiez votre boîte mail,  un lien vers le formulaire pour nous informer des message(s) à faire graver vous sera envoyé .
  6. Remplir le formulaire , validez, et l’opération est terminée . Attention, une fois le formulaire envoyé, aucune correction de message ne pourra être prise en compte .

Si vous choisissez le mode chèque , veuillez le remplir à l’ordre de :
« PSRI ASSOCIATION – MOSAIQUE »
Veuillez également noter à l’arrière du chèque votre numéro de commande présent sur l’email de facturation .

Adresse d’expédition

  Association PSRI
  1, impasse Henri Jansou
  31200 Toulouse

A quoi va servir le financement ?

C’est le Conseil Scientifique de  l’association P.S.R.I et son président qui statueront sur les projets sélectionnés  . Le prix sera décerné lors d’une soirée de gala d’envergure parmi d’autres récompenses conséquentes pour les acteurs de recherche contre le cancer .


Le message

Un cube de bois, et donc un message,  peut contenir jusqu’à 100 caractères .  Vous pouvez y inscrire ce que vous souhaitez, comme une pensée, une date, une citation, une devise, un souvenir … Libre cours à votre imagination . 

Pour prendre connaissance des « restrictions des messages », veuillez consulter l’article 4 des CGP . Vous pouvez nous poser vos questions à l’adresse karkara@psri-asso.com .


La mosaïque

L’oeuvre est composée de 3404 blocs de bois gravés et peints de 5×5 cm de surface, pour une dimension de 2.30 x 3.70 m , elle sera , à son terme, installée dans un lieu de recherche et de soin oncologique toulousain .

  • Pourquoi un crabe ?

L’histoire remonte au IVe siècle av. J.-C. lorsque Hippocrate de Cos (à qui l’on doit le serment des médecins) qui fut le premier à comparer visuellement le cancer avec cet animal,à l’aspect des tumeurs du sein avec cet animal lorsqu’elles s’étendent à la peau. La tumeur est en effet centrée par une formation arrondie entourée de prolongements en rayons semblables aux pattes d’un crabe. Cette comparaison est reprise ultérieurement par Galien (131-201 après J-C) qui écrit un traité des tumeurs et décrit avec beaucoup de précision le cancer du sein :

« Maintes fois, nous avons vu aux mamelles une tumeur exactement semblable à un crabe. En effet, de même que chez cet animal il existe des pattes des deux côtés du corps, de même, dans cette affection, les veines étendues sur cette tumeur contre nature présentent une forme semblable à celle d’un crabe. Nous avons guéri souvent cette affection à son début. Quand elle a pris une étendue considérable, personne ne l’a guérie sans opération. » (In Galien, « de la méthode thérapeutique, à Glaucon, livre II.« ).





© PSRI : association de soutient dans le domaine de la Santé et de la Recherche. | Mentions légales | Crédits

Publicités